In preparation for tanren

La forge de sabre traditionnelle japonaise est liée à l’utilisations d’aciers caractérisés par leur méthode de fabrication ancestrale. Sans ces aciers, il ne s’agirait plus de tradition et les lames ne seraient plus des sabres japonais.

Il est impossible d’utiliser ces aciers tels qu’ils sont livrés du ferron. Dans les temps anciens, il n’y avait aucun autre acier disponible et chaque forgeron devait pratiquer tanren 鍛錬 afin de les transformer en matériau utile. De nos jours les forgerons de sabre japonais préservent ces techniques car ces aciers sont l’élément caractéristique principal des sabres.

Afin de devenir forgeron de sabre, on doit apprendre à reconnaître la nature et l’origine des aciers utilisés, puis à les préparer via tanren.


Bloc d’acier recouvert de paille carbonisée et d’argile, un type de flux

Tanren se compare en quelque sorte au pétrissage de la pâte à pain — étirage, repliage, soudage, étirage… et ainsi de suite. Afin de prévenir l’oxydation de l’acier dans le feu, on le couvre de paille carbonisé et d’une barbotine d’argile chaque fois qu’on chauffe à température de soudure. La paille redonne un peu de carbone à l’acier, ou à tout le moins prévient sa décarburation, tandis que l’argile empêche l’oxygène d’atteindre la surface de l’acier et dissout dans une certaine mesure les oxydes. Durant la chauffe, autant la paille que l’argile sont cuits sur place, puis se liquéfient ensuite pour couler au fond de la forge juste avant le retrait du bloc… si tout va bien!

– –

La vidéo suivante montre la fabrication d’aku 灰汁, la paille carbonisée utilisée avec de l’argile comme flux lors de tanren.


Il y a un certain nombre d’outils sans lesquels tanren seraient impossible et quelques-uns sont présentés ci-dessous. La forge utilisée lors de tanren doit avoir une tuyère latérale car l’argile liquéfiée s’accumule au fond et congestionnerait une tuyère de fond rapidement. La forge doit aussi pouvoir accommoder assez de charbon pour permettre de créer une environnement de chauffe neutre ou à tout le moins non-oxydant. La dimension de chaque morceau de charbon permet de contrôler l’espace de chauffe en contrôlant le déplacement des gaz.


Pour faciliter la manipulation de l’acier dans la forge, on le soude sur un outil appelé le teko. L’extrémité de ce dernier doit être fait du même matériel à être forgé.


Le teboki est utile pour retenir le travail à chaud et brosser la calamine. Apprenez à en fabriquer un en suivant ce lien!


5 thoughts on “In preparation for tanren

  1. I am really enjoying reading this blog, Pierre. Loved to see the fire extinguisher in the video during Aku preparation. You have mentioned the importance of charcoal size to control the fire. Larger charcoal bits letting more gases pass through. I wonder about the position of the metal in the fire in relation to the tuyere. Is that important?

    • Thanks for your appreciation Jesus. It’s good to read.
      The position is vital, nothing less! In a matter of cm, you either oxidize, don’t heat enough or not evenly…
      The good position for max heating is above the tuyère, but that is all function of the state of your forge. There has to be fresh chunky red hot glowing coal placed from right below the tuyère to above it (need to scrape the tiny chunks away for this to happen, and then rake top ones down there). And then place your billet on top of those coals. Before raking the rest of the charcoal over the billet, pump the bellows / blower a bit to see that the air is nicely flowing around your billet.

  2. Hello Pierre,

    Like Jesus, I am really enjoying your blog. The information you are giving is the real deal and not found anywhere else. I especially liked making the Te-boki. I had no idea how it would be done. The same with the handle wrap. Thank you for sharing your hard won experience.

    Dan

  3. I have just found your website and will add it onto my list of blogs to check daily. Very detailed.

    I have always wanted to craft my own polearm, but it seems everyone is instead focused on the common knife, the practical axe, or the exotic sword instead! I am wondering if the use of folded sheet metal would be a good choice for practice of these blade-making techniques.

Les commentaires sont fermés.